Publié le - Mis à jour le 10/01/2014 à 20:43

PHOTOS. Un clip de Florent Pagny dans les tranchées de 14-18


Les Poilus de la Marne écoutent les consignes d’une des membres de l’équipe de tournage.
Les Poilus de la Marne écoutent les consignes d’une des membres de l’équipe de tournage.

MASSIGES (51). Une équipe de tournage a investi hier les tranchées de Massiges pour réaliser le clip de la chanson «Le soldat» de Florent Pagny dans lequel joue un jeune Argonnais.

DIAPORAMA. TOUTES LES PHOTOS DU TOURNAGE

Un brouillard épais entoure la côte 191. Une légère bruine et un peu de boue donnent à l’endroit, théâtre de nombreux combats pendant la Première Guerre mondiale, un caractère particulier. Il ne manque que les sifflements des obus prêts à venir fracasser la terre et déchirer les hommes. D’autant qu’aux abords des tranchées du site historique de Massiges, des Poilus sont postés et attendent les ordres. Mais pas ceux que les valeureux combattants d’Argonne recevaient. « Allez, on répète une dernière fois, pouvait-on entendre. Messieurs, placez-vous à cet endroit s’il vous plaît. Attention, moteur, ça tourne ».

Onze bénévoles de l’association d’Épernay Le Poilu de la Marne ont été sollicités par une équipe de tournage venue dans le département pour filmer les scènes du « film musical, et non pas du clip, de la chanson de Florent Pagny Le soldat », précise la réalisatrice Géraldine Maillet. Un tournage qui a débuté jeudi à la nécropole de Douaumont (Meuse) avec le chanteur qui était accompagné de Lohan. Le garçon de 8 ans, originaire de Cernay-en-Dormois, a été retenu par la production pour interpréter l’un des rôles du film avec lequel Florent Pagny a voulu « rendre hommage aux soldats, mais également à toutes les femmes devenues veuves et tous les orphelins, croit savoir Géraldine Maillet. L’idée de ce film est de montrer l’atrocité de la guerre, mais également l’amour qui existait, les femmes abandonnées, ces enfants qu’on ne voit pas grandir. Je voulais créer une histoire autour de la chanson et je crois qu’ils ont aimé mon projet ». Un tournage commencé dans des conditions difficiles à cause de la pluie et du vent qui se sont abattus dans la région de Verdun avant-hier. Des éléments naturels qui « ont apporté une émotion et une gravité », souligne la réalisatrice.

Une grande première

Avec l’atmosphère brumeuse qui régnait hier à Massiges, le résultat final devrait effectivement coller au plus près des paroles d’une chanson « inspirée de lettres de Poilus envoyées à leurs épouses ou leurs fiancées. Des lettres pleines d’espoir au départ », expliquait hier le chanteur chez nos confrères de Vosges Matin. « Le soldat », 3e single de son dernier album « Vieillir avec toi », devrait sortir fin janvier. Un making-of du tournage d’hier et jeudi sera diffusé le 19 janvier, lors de la spéciale Florent Pagny de l’émission de Michel Drucker Vivement Dimanche. Ce qui devrait mettre un sacré coup de projecteur sur la région alors que les cérémonies vont se succéder dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre.

Hier, point de touristes encore. Mais une équipe de techniciens, assistants, maquilleuse, accessoiristes, script qui tentait de redonner vie à un endroit où la mort rôde encore dans chaque recoin. « C’est la première fois dans ces tranchées qu’il y a le tournage d’un film concernant la guerre de 14-18 », rappelait Éric Marchal, le président de La main de Massiges, l’association qui gère le site. A ses côtés, Pierre Labat, le maire de la commune, est également un spectateur attentif.

A deux trous d’obus de là, Lohan, qui ne tournait pas hier, est venu avec son père voir d’un peu plus près toute l’agitation qui règne dans la zone dite du Cratère. Il n’en revient toujours pas. Il est vrai qu’entre la présence des Poilus dans les tranchées et l’équipe de tournage, il y a de quoi avoir les yeux qui pétillent.

« Une dernière prise et on fait la pause », lance un membre de l’équipe. Il est 13 heures et la journée est encore loin d’être terminée. Le tournage doit se prolonger jusqu’en début de soirée.

Stephen Thiebault

Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

1914-2014

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'union-L'Ardennais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 1

Réagir